120 ans en bonne santé ? Possible pour les chercheurs américains

Un gestionnaire de fonds américain décernera un prix d’un million de dollars à ceux qui pourront démontrer qu’il est possible de vivre jusqu’à 120 ans en bonne santé. 15 équipes de chercheurs sont déjà prêtes à relever le défi.

A Palo-Alto, au coeur de la Silicon Valey américaine, le Dr Joo Yun , un gestionnaire de fonds, vient de proposer un prix d’encouragement d’un million de dollars pour récompenser les chercheurs qui sauront « pirater le code de la vie » et pousser l’espérance de vie humaine jusqu’à son maximum plausible, c’est-à-dire 120 ans.

Ce mécène est persuadé qu’il est possible de « résoudre le vieillissement » et d’amener la population à vivre jusqu’à plus de 100 ans en bonne santé. Il faut croire que cet espoir n’est pas si irréaliste que cela puisqu’une quinzaine d’équipes de chercheurs d’Europe et des Etats-Unis ont déjà postulé pour le Prix de la longévité de Palo-Alto. Dans un premier temps ces chercheurs devront réussir à prolonger la durée de vie chez les souris d’au moins 50% et montrer que les rongeurs âgés ont les mêmes capacités et la même vitalité que des rongeurs adultes.

 

Stopper le déclin de la quarantaine

Le Dr Joon fait partie de ces visionnaires qui sont persuadés que le chemin inexorable vers la vieillesse ne doit pas forcément être pavé de douleurs, de fatigue et de maladies. « La clé de la longévité pour les êtres humains réside dans la capacité homéostatique. C’est-à-dire la capacité qu’a le système physiologique à maintenir sa stabilité interne. Aujourd’hui cette capacité homéostatique est robuste mais commence à décliner vers la quarantaine. Et parvenir à la maintenir à mesure que les années passent est un défi que les chercheurs peuvent relever » explique-t-il.

A ceux qui observent ce défi avec scepticisme, le Dr Joo Yun répond que son objectif est comparable à celui du président Kennedy, lors de la conquête spatiale. « Avec toutes les avancées scientifiques que nous avons connues, il est impossible de ne pas résoudre la question de la longévité. Ce prix est un simple moyen d’accélérer le mouvement dans la course contre le temps ».

Une première avancée des projets sera présentée en juin 2016 et le prix de la longévité sera décerné en septembre 2018.

source:

http://www.topsante.com/senior/vie-quotidienne/forme-et-bien-etre/120-ans-en-bonne-sante-possible-pour-les-chercheurs-americains-75421

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *